1 commentaire

Le futur du eCommerce : 5 tendances fortes

16 Mar 13 • eCommerce

Alors que les règles du web-marketing et du commerce en ligne évoluent à un rythme effréné et que les entreprises manquent parfois de réactivité par rapport à ces changements, certains mouvements plus larges et – semble-t-il – plus durables se font sentir et transforment en profondeur l’approche du eCommerce de demain. Analyse de 5 tendances fortes.


1. La place centrale du visuel

Il suffit aujourd’hui de constater le succès des réseaux sociaux tournés vers le partage de photos pour s’apercevoir que la mise en avant visuelle des produits est une tendance majeure. C’est le cas des sites tels que Fancy et Pinterest, mais c’est également valable pour de gros acteurs du eBusiness. La nouvelle version d’eBay qui a été partiellement révélée il y a quelques semaines nous promet une interface graphique recentrée autour de la présentation visuelle des produits.

nouvelle-version-ebay

Il ne s’agit plus seulement de répondre à l’une des contraintes majeures de la vente à distance qu’est l’impossibilité de prendre le produit en main, mais bien de miser sur l’aspect visuel et graphique pour mettre en avant un objet.

2. La part belle au m-commerce

La révolution actuelle dans le secteur du commerce électronique se joue sans aucun doute sur le mobile. En France, on devrait atteindre le milliard de CA sur l’année 2012 et ainsi multiplier par 2,5 le chiffre de l’année passée (stats FEVAD). Aux Etats-Unis, le marché du m-commerce devrait passer de 11.6 milliards cette année à 31 milliars de dollars en 2015 et ainsi atteindre à ce terme une part de 30% du total des achats eCommerce.

Reste de nombreuses questions en suspens : le passage sur mobile va-t-il redistribuer les cartes et faire apparaître de nouveaux acteurs ou de nouveaux modèles qui sauraient s’exprimer pleinement sur cette problématique aux contraintes bien particulières ? Les biens matériels, et a fortiori les plus spécifiques et/ou chers, peuvent-ils être proposés de la même manière sur mobile que sur ordinateur ?

3. Une expérience utilisateur plus riche

Offrir à l’utilisateur l’expérience la plus agréable et la plus fluide possible est redevenu un enjeu de taille pour les sites eCommerce. Concrètement, on ne cherche pas à ce que notre site soit le plus beau mais à ce que ce soit celui qui fonctionne le mieux.

Pour cela, on observe qu’un nombre croissant d’entreprises commencent à adopter une réflexion user-centric lors de la conception de leurs supports (sites, applis, etc.) et à s’intéresser au sujet de l’UX design. Nous reviendrons plus en détail sur cette notion dans les prochains mois mais pour être synthétique, l’User eXperience design concerne « le travail sur la qualité de l’expérience vécue lors de l’usage d’un site web, d’une application mobile ou tablette, d’une borne interactive ou de tout autre dispositif numérique » (définition de S.Daumal, spécialiste française du sujet).

Il y a fort à parier que, dans un contexte où l’offre et donc la concurrence augmentent, la capacité d’un service web à offrir une expérience plus efficace et plus riche à l’utilisateur sera un des points-clés de sa réussite.

4. Une approche client personnalisée et ciblée

La capacité à proposer le bon produit au bon moment sera demain un facteur clé de succès du eCommerce. Dans un contexte où l’internaute est déjà submergé par l’information, capter son attention est un défi majeur. Il n’a plus de temps à perdre et il sera donc essentiel de miser sur la nouveauté en termes de présentation d’offre, qu’il s’agisse de la forme, du contenu ou du moment.

Parallèlement, les avancées technologiques permettront une segmentation plus poussée et logiquement une efficacité accrue de la publicité en ligne (display et SEM principalement).

5. La problématique de la logistique enfin résolue ?

Enjeu déjà central pour les sites de vente en ligne de produits physiques, la question de la logistique et de la livraison aura-t-elle trouvé une réponse innovante et/ou moins coûteuse dans les prochaines années ? Face à la baisse de marge sur certains produits concurrentiels, à l’augmentation de l’exigence du client et à la hausse du coût du transport, ce point pèse constamment plus lourd dans l’équation des eCommerçants.

Alors comment résoudre cette problématique majeure : un nouvel acteur ? Une nouvelle organisation ? La question semble largement ouverte.

Charly REGE-TURO

Web-lover, fasciné par l'Internet of Things, engagé pour l'économie du partage et inspiré par l'univers start-up. Hormis cela, je suis consultant SEO-SEA-Analytics dans une agence de conseil à Nantes.

Tous mes articles - Mon portfolio

Retrouvez-moi sur le web :
TwitterLinkedInGoogle Plus

Une réponse au sujet Le futur du eCommerce : 5 tendances fortes

  1. MR lajoinie laurent dit :

    tres bonne article TRES pertinent

Laisser un commentaire